Taux des banques
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Construction de maisons : la profession prévoit une année 2018 encore pire (...)

Construction de maisons : la profession prévoit une année 2018 encore pire que prévu

Les constructeurs de maisons individuelles, qui s’attendaient déjà à un net recul de leur activité en 2018, ont encore abaissé vendredi leurs prévisions de ventes, en tenant responsable la réduction d’aides publiques comme le prêt à taux zéro.

D 21 septembre 2018     H 10:07    

94
0
0
0

Construction de maisons : la profession prévoit une année 2018 encore pire que prévu

"Nos craintes exprimées depuis fin 2017 se sont confirmées : la dynamique de croissance entamée en 2015 est brisée", prévient dans un communiqué la principale fédération du secteur, les Constructeurs et Aménageurs , liée à la Fédération française du bâtiment (FFB).

"Nous révisons notre prévision à une fourchette comprise entre -12% et -15%, soit entre 115.000 et 120.000 ventes", ajoute-t-elle.

Auparavant, la fédération ne tablait que sur un déclin des ventes compris entre 8% à 10% sur l’année. Elle tire les conséquences d’un déclin de presque 14% sur les sept premiers mois de 2018 par rapport à la même époque un an plus tôt.

Cerecul, qui ne se traduit pas encore par une baisse des recettes car celles-ci sont alimentées par les bonnes performances de 2017, s’inscrit dans un contexte général d’essoufflement du logement neuf depuis le début d’année. Le nombre de permis de construire, notamment, recule et a accentué sachute cet été.

Si la promotion immobilière résiste au phénomène, avec un petit redressement des ventes au second trimestre, les constructeurs de maisons individuelles le subissent de plein fouet.

Les économistes citent plusieurs raisons parmi lesquelles la stabilisation des taux de crédit, certes très bas, et la réduction de certaines aides publiques à la propriété cette année, dont le rétrécissement géographique du prêt à taux zéro (PTZ) ainsi que la suppression de l’APL accession.

C’est ce second élément que le secteur met depuis des mois en avant pour expliquer la chute du marché, désormais sensible dans toutes les régions.

"La courbe des ventes annuelles illustre parfaitement la sensibilité des ménages aux aides au logement", dit la fédération dans son communiqué.

Rechercher

Taux des crédits

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 01/11/18
Durées de créditTaux Fixes (*)
7 ans0,95 %
7 ans1,65 %
10 ans1,75 %
10 ans1,10 %
15 ans1,35 %
15 ans2,15 %
20 ans0,00 %
20 ans1,60 %
25 ans1,85 %
25 ans0,00 %
(*) Hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché, calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers pour un crédit immobilier à taux fixe. Données indicatives uniquement.

Newsletter Taux