Taux des banques
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Immobilier à Bordeaux : l’effet TGV de 2017 s’estompe, la bulle immobilière (...)

Immobilier à Bordeaux : l’effet TGV de 2017 s’estompe, la bulle immobilière va-t-elle éclater ?

L’effet LGV semble s’épuiser. En 2018 et en particulier durant le dernier semestre, le marché de la transaction à Bordeaux a pris du recul. Un vrai coup de frein après l’explosion de ces 2 dernières années 2016 et 2017 (+17 %, lié notamment à l’engouement des parisiens). Claudine Harribey, conseillère en immobilier Optimhome constate un phénomène de stagnation plus que de "baisse".

D 11 mars 2019     H 10:55    

94
0
0
0

«  Depuis quelques mois certains biens ont dû réajuster leur montant de départ pour trouver preneurs. Le marché est moins dynamique car les acheteurs sont plus prudents et plus réfléchis, d’où un fléchissement général pour la ville et principalement l’hyper centre ».

Quels quartiers remportent la faveur des futurs propriétaires Bordelais ? Quels sont ceux délaissés ?

Comme souvent, le centre-ville reste le plus recherché, notamment les quartiers du Jardin Public / les Chartrons. Cela s’explique par le cadre de vie offert aux habitants, des espaces verts et commerces sont à proximité, baignés dans une très belle architecture. Les prix étant élevés, les primo accédant se font rares pour le centre-ville. Généralement, les acheteurs sont déjà propriétaires, ils souhaitent un appartement avec une plus grande surface car la famille s’agrandit.

La bordure des Quais et le quartier de Bordeaux Bastide en pleine restructuration offrent eux aussi un cadre de vie agréable et sont aussi très demandés. Les prix, même s’ils sont en hausse, restent plus abordables. Cela se vérifie notamment à proximité de la rocade ou de la gare.

A l’inverse, les quartiers de la Gare Saint Jean et celui du Bataclan, au charme dirons-nous plus limité, ont moins la côte auprès des futurs propriétaires.

Après l’arrivée de la ligne LGV en 2017, Bordeaux va-t-il connaître d’autres projets urbains de grande ampleur ?

Le projet Euratlantique, démarré en 2003, qui vise à l’aménagement de 738 hectares autour de la gare Saint-Jean, et qui va donner un nouveau visage aux quartiers de la Bastide- Niel, aux bassins à flot ainsi qu’à l’aménagement Belcier, proche de la gare.

Ginko, l’un des premiers écoquartiers de France, continue de son côté son développement avec l’arrivée de commerces qui dynamisent le quartier.

D’autres chantiers, plus modestes, vont aussi voir le jour dans plusieurs zones de Bordeaux. La rive droite et notamment le secteur sud va bénéficier d’un réaménagement total avec la construction de nouveaux logements, idéalement situés en face du nouveau pont Simone Veil, en accès direct à la Gare Saint Jean.

L’investissement locatif fait-il face à une forte demande ?

Beaucoup d’acheteurs se renseignent sur l’investissement locatif bordelais, notamment les personnes de plus de 40 ans qui font face à un changement de vie : mutations, retraite. Les petites surfaces sont très recherchées dans ce genre d’achat.

Attention toutefois, les prix actuels de ces biens à Bordeaux étant assez élevés, il ne faut pas espérer un trop grand rendement locatif. Les appartements issus de programmes neufs sont une alternative, leur prix est plus bas donc attractif, mais ils ne bénéficient pas du cachet de l’ancien.

Neuf ou Ancien, Bordeaux reste une des villes préférées des français depuis plusieurs années. Le classement Great plate to work de la fin d’année 2018 a, pour la cinquième année, élu Bordeaux en tête des villes préférées pour travailler par les français.

Rechercher

Taux des crédits

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 01/05/19
Durées de créditTaux Fixes (*)
7 ans0,85 %
7 ans1,65 %
10 ans1,75 %
10 ans1,00 %
15 ans1,25 %
15 ans2,15 %
20 ans0,00 %
20 ans1,45 %
25 ans0,00 %
25 ans1,70 %
(*) Hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché, calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers pour un crédit immobilier à taux fixe. Données indicatives uniquement.

Newsletter Taux