Taux des banques
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Open banking / FinTech : Tink arrive en France, à la clé davantage de (...)

Open banking / FinTech : Tink arrive en France, à la clé davantage de transparence et de concurrence entre les banques

Le marché bancaire est en pleine mutation. Dès la rentrée 2019, les banques seront contraintes de laisser l’accès aux données des comptes de leurs clients, avec leur accord, à des services tiers - ouvrant dès lors le marché bancaire et créant ainsi plus de transparence et de compétition. Tink, plateforme d’open banking, permet aux banques, néobanques et fintechs de se connecter aux banques français et européennes.

D 10 juillet 2019     H 10:58    

94
0
0
0

La plateforme d’Open banking Tink arrive en France

Tink, la Fintech européenne spécialisée dans l’Open banking qui permet aux banques de détail, aux fintechs et aux start-up d’améliorer l’expérience client, s’implante en France et recrute Jérôme Albus comme Directeur Régional.

Créé en 2012, Tink propose à ses partenaires, grandes banques, prestataires de services de paiements (PSP) comme start-up de la Fintech, une plateforme leur permettant d’accéder, en toute sécurité, aux données financières de leurs clients afin de développer des services financiers digitaux innovants. La technologie de Tink est utilisée par des leaders européens comme [a[BNP Paribas]a] Fortis, ABN Amro, Klarna, NatWest et PayPal.

Début 2019, Tink a réalisé une levée en série D pour 56 M€, avec un tour de table conduit par Insight Venture Partners et où est entré PayPal.

Dans un marché bancaire en pleine mutation, Tink permet aux institutions financières de tirer parti de la directive européenne sur les services de paiement DSP2, dont le dernier volet entrera en vigueur le 14 septembre en France et en Europe. Cette Directive impose aux banques de laisser l’accès aux données des comptes de leurs clients, avec leur accord, à des services tiers - ouvrant dès lors le marché bancaire et créant ainsi plus de transparence et de compétition.

Avec l’ouverture de cette filiale française, Tink réalise une avancée stratégique majeure pour déployer une offre pan-européenne et se rapprocher de ses clients.

Jérôme Albus, 47 ans, est nommé Directeur Régional France et Benelux.C’est un expert reconnu des technologies financières et des solutions de paiement.

  • Jérôme vient du groupe FIS, où il était Senior Vice President en charge des solutions SaaS de gestion de trésorerie et des risques depuis janvier 2016.
  • Il était entré chez Sungard Financial Systems (acquis par FIS en 2016) en 2000 et y a occupé plusieurs fonctions, parmi lesquelles VP sales EMEA et Senior Vice President responsable de l’offre Corporate Payments et SWIFT.
  • Précédemment, il avait passé deux ans chez KPMG à Londres comme Consultant Système de Trésorerie, après avoir commencé sa carrière en 1996 comme analyste chez Thales.
  • Il est diplômé de l’université de Paris Dauphine et de Toulouse School of Economics.

Jérôme Albus déclare : "C’est un honneur et un plaisir pour moi d’ouvrir et de diriger la filiale de Tink en France. Le potentiel est énorme ; avec plus de 50 banques, le marché financier français rayonne en Europe et au-delà, mais les solutions technologiques en open banking y sont encore largement locales. Tink a tous les atouts pour aider les banques et les fintechs à élargir leur connectivité dans toute l’Europe, et faire vivre sa promesse : tirer le meilleur parti des données liées aux services financiers, afin d’aider les banques à proposer une meilleure expérience utilisateur à leurs clients finaux ».

Rechercher

Taux des crédits

Taux fixes moyens de marché des crédits immobiliers - Données actualisées au 01/09/19
Durées de créditTaux Fixes (*)
7 ans1,65 %
7 ans0,65 %
10 ans0,80 %
10 ans1,75 %
15 ans1,05 %
15 ans2,15 %
20 ans1,25 %
20 ans0,00 %
25 ans1,50 %
25 ans0,00 %
(*) Hors assurance obligatoire et optionnelle. Taux moyens de marché, calculés sur les relevés des courtiers en crédits immobiliers pour un crédit immobilier à taux fixe. Données indicatives uniquement.

Newsletter Taux