Retraites : la France perd encore 3 places dans l’indice mondial des retraites, mais n’est toujours pas dernière !

Les Français sont conscients du mal en point de leur système de retraites par répartition. Avec la publication de l’indice mondial des retraites les plus pérennes, l’on pourrait s’attendre à ce que la France figure parmi les dernières positions du classement. Il n’en est rien la France est 25ième sur les 44 pays étudiés, en recul de seulement 3 places. par rapport à l’an dernier.

Publié le

 Puisqu’on l’on aime bien se faire du mal... Après la crise sanitaire

L’indice mondial des systèmes de retraites les plus pérennes est publié par Natixis Investment Managers depuis 2013. Pour le réaliser, le gestionnaire d’actifs a pris en compte 19 critères allant du financement des retraites, de la qualité de vie ou bien encore de la santé. La pérennité de notre système de retraite par répartition a évidemment pris du plomb dans l’aile, crise sanitaire oblige. La mise au chômage partiel pris en charge intégralement par l’Etat n’a pas renforcé la pérennité de notre système de retraite. Alors que pour d’autres pays, à l’instar de la Norvège, avec un fonds souverain qui a explosé à la hausse, tout semble bien aller, du moins, pour le moment.

 Islande, Suisse et Norvège sur le podium

Sans véritable grande surprise, l’Islande, la Suisse et la Norvège occupent les trois premières places de ce classement. Les pays en queue de classement sont le Brésil et l’Inde, une surprise ?

Indice de pérennité des retraites, le classement des pays étudiés (c) Natixis Asset Managers

 La France 25ième sur 44

La catégorie qualité de vie a plombé le classement de la France. En matière d’emploi, elle est même 37e sur 44, à cause de l’explosion du nombre de salariés placés en chômage partiel en raison de la pandémie. Cette situation s’est soldée par une réduction de​ cotisations des retraite. De quoi mettre à mal le système de répartition français. L’Hexagone se rattrape avec sa 5e place pour l’indicateur « biodiversité » et une 8e position pour ce qui est des « facteurs environnementaux ». Il est aussi bien placé en matière d’égalité des revenus et de revenu par habitant, selon l’indice.

 La seule solution ? Épargner pour sa retraite...

Quand un organisme de gestion d’actifs effectue un tel classement, l’on se doute bien que cela n’est pas pour constater les dégâts et s’appesantir sur notre sort. L’idée est bien d’inciter les Français à investir, et c’est bien évidemment ce qu’il convient de faire...

Avis

Vos avis : Retraites : la France perd encore 3 places dans l’indice mondial des retraites, mais n’est toujours pas dernière !
Notation : /5